Défiscalisation
Publié le - 865 aff. -

Le Perp comme solution fiscale

Le Perp est une des alternatives de réduction fiscale les plus intéressantes à condition de bien faire le choix parmi les options qui sont proposées. Ainsi, opter pour un régime fiscal se concentrant sur le plan d’épargne de retraite populaire semble être une des solutions les plus judicieuses. Il s’agit ici de le faire avant la fin d’année et afin de bien y arriver, il faudra s’imposer quelques sélections parmi ces options.

Quel chemin choisir

À faire un choix entre le plafonnement des pensions, le prolongement de l’âge de départ à la retraite ou encore les baisses de prestation, les citoyens français seront peut-être dans l’obligation d’augmenter leurs cotisations sans pour autant être assurés d’avoir un bon retour sur investissement en fin de vie active. Cette situation ambiguë peut être solutionnée à l’avance et certaines personnes l’on bien comprit. A présent, seulement, moins d’un tiers de la population considère l’épargne comme la solution principale pour faire face à la retraite. Pour des familles qui gagnent un peu plus d’une trentaine de milliers d’euros annuel, les statistiques remontent à plus de 45% les personnes optant pour ces épargnes. Mais la grande majorité des Français choisissent d’investir autrement afin de s’assurer une retraite tranquille et pérenne. Ces investissements se présentent, le plus souvent, sous la forme de produits spéciale retraite. On peut citer entre autres, le Madelin, le Perp ou le perco, respectivement ; plan d’épargne retraite populaire et plan d’épargne retraite collectif. Le nombre de personnes ayant recours à ces produits ont doublé en une seule décennie. Ce qui n’est pas le cas pour la simple épargne en soit ou comme l’assurance vie.
On notera que le Perp est le plus actif parmi ces trois produits retraite présenté précédemment. À titre d’illustration, il a dépassé la barre symbolique des 10 milliards d’euros annuel avec un taux de progression à raison de 20%.

Défiscalisation par le Perp

C’est la possibilité de défiscalisation qui attire le plus de Français dans cette option. En effet, ce produit permet une réduction de plus de 10% des obligations fiscales d’un salarié s’il décide de s’y investir. Par exemple, pour le cas d’un salarié imposé à près de 41%, s’il injecte une vingtaine de milliers d’euros sur le Perp, il profitera d’une réduction de près de 8000 euros d’impôts sur ces revenus. Soit presque la moitié de la somme investie. Effectivement, il y a de quoi être encouragé à mettre son argent sur le Perp que dans une épargne classique.